Rechercher dans tout le site :



Colloque 2014 : Journée du 4 juin 2014

Mis à jour le mardi 23 février 2016 10:37

Retour sur la journée du 4 juin

8h00 - 8h45 : Accueil

8h45 : Bienvenue

Liliane PAYS, Présidente de Natureparif
Jean-Paul HUCHON, Président de la Région Île-de-France ou Corinne RUFET, Vice-présidente (sous réserve)    
Olivier ROBINET, Directeur de l’Institut de Formation de l'Environnement (IFORE)
Prof. Cecilia HERZOG, Pontifícia Universidade Católica do Rio de Janeiro, Présidente de la Society for Urban Ecology – Brésil, membre de l’UCCRN (Voir la présentation)

Téléchargez la présentation générale et son introduction

9h00 - 10h00 : Introduction générale

La nature en ville, levier du décloisonnement des approches environnementales
Jean-Marc MICHEL, Direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature, Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie

Biodiversité et  adaptation au changement climatique : quelles stratégies communes ?
Dr. Radley HORTON, Columbia University, NASA Goddard Institute for Space Studies, membre de l’UCCRN (Voir la présentation)

Nature en ville : quantité ou qualité ?
Pr. Luc ABBADIE, Directeur de l’Institut d’Écologie et des Sciences de l’Environnement de Paris (Voir la présentation)

Discussion avec la salle

10h00 - 12h00 : Séquence 1
Nature en ville et fonctionnalité : verdir ou « écosystémiser » ?

L’idée de renaturer les villes fait son chemin. A l’appui d’un nombre croissant d’études,  les scientifiques montrent que les processus liés à celle-ci ont de multiples bénéfices sur notre santé, notre cadre de vie et notre bien-être. Pour autant, s’agit-il seulement de « verdir », sans connaissance préalable en écologie scientifique, ou de chercher à recréer des propriétés, des fonctionnements, qui ont été fortement réduits voire perdus du fait de l’urbanisation croissante ? L’ingénierie écologique, qui consiste à mettre en œuvre des solutions inspirées du fonctionnement des écosystèmes (création d’habitats, réhabilitation des cycles de la matière et de l’eau, de la connectivité, en cherchant résilience et auto-organisation) vise à rétablir ces fonctionnements. Non sans risques, mais certainement sans regrets, plusieurs villes testent et expérimentent, faisant avancer l’idée que la nature est une dimension essentielle de l’adaptation au changement climatique. Enfin, elle permet de décloisonner nos métiers habituels vers une approche plus intégrée du vivant dans la ville, en lien avec les autres thèmes environnementaux.

Éclairage scientifique et animation
Nathalie FRASCARIA-LACOSTE, Professeure, AgroParisTech (Voir la présentation)

Dialogue avec des parties prenantes de la ville    
  • Frédéric SEGUR, Grand Lyon - Les arbres urbains au centre de la stratégie d'adaptations au changement climatique du Grand Lyon (Voir la présentation)
  • Gary GRANT, Green roof consultancy – Biodiversifier les murs et toitures à Londres (Voir la présentation)
  • Nathalie BAUMANN, Université de Zurich – Penser la ville durable au prisme de l’écologie urbaine (Voir la présentation)
Discussion avec la salle

Séquence 7 sur 7 (7 images, 7 minutes, seul en scène)
12h10 - 12h45 – Focus : Natures urbaines : quels désirs des citadins ?
Laure CORMIER, Institut d’Urbanisme de Paris - Etudes de cas à Angers et Paris, et à Lisbonne et Porto  (Voir la présentation)
Discussion avec la salle

12h45 - 14h00 : Déjeuner sur place    

14h00 - 14h20 : Eclairage / Quelle prise en compte de la nature dans l’aménagement du Grand Paris ?
Thierry LAJOIE, Président de l’AFTRP  (Voir la présentation)
Discussion avec la salle

14h20 -16h10 : Séquence 2
Nature en ville et cycle de l’eau

La recrudescence des inondations en milieu urbain, accrue dans la perspective du climat qui change, soulève le problème chronique de la sur-imperméabilisation des sols dont un des rôles fondamentaux est de stocker de l’eau, de l’épurer et de la reconduire vers les nappes. Depuis toujours, la gestion de l’eau en milieu urbain a souvent visé à « maitriser » son cycle : canaliser et renforcer les berges, séparer et acheminer les flux via les réseaux de canalisations, l’évacuer hors des villes pour la traiter, le tout à des coûts élevés pour la collectivité. Là encore, des solutions inspirées de la nature existent ! C’est pourquoi les villes s’interrogent aujourd’hui sur la possibilité de rétablir le cycle de l’eau en restaurant la perméabilité des espaces extérieurs (revêtements spéciaux, désimperméabilisation) voire des espaces bâtis (techniques de construction sur pieux, toitures végétalisées). Elles expérimentent aussi des alternatives à la gestion des eaux pluviales et usées par le biais de la phyto-épuration. Enfin, la nécessaire préservation des zones d’expansion des crues hors de la ville et la restauration ou réouverture des rivières complète l’approche de la prise en compte du grand cycle de l’eau dans les stratégies.

Éclairage scientifique et animation
Christian LÉVÊQUE, Hydrobiologiste, Directeur de recherche émérite à l’IRD (Voir la présentation)

Dialogue avec des parties prenantes de la ville    
  • Alexandre NÉZEYS, Ville de Paris - Utilisation du végétal pour une meilleure gestion des eaux pluviale (Voir la présentation)
  • Beat OERTLI, Institut Terre-Nature-Environnement à l'HEPIA - Les zones humides urbaines comme « hotspot » de biodiversité en ville.
  • Céline MENETRIEUX, CEREMA - Retours d’expérience sur la gestion de l’eau à l’échelle des éco-quartiers (Voir la présentation)
Discussion avec la salle

Séquence 7 sur 7 (7 images, 7 minutes, seul en scène)
  • Rikke Juul MONBERG, Université de Copenhague – Les systèmes innovants de gestion des eaux pluviales peuvent-ils optimiser la qualité de la nature en ville ? (Voir la présentation)
  • Nicolas MAUGHAN, Aix-Marseille Université - Les « constructed wetlands » : quelles nuisances et quels risques sanitaires possibles pour des espaces en développement dans les zones urbaines ?
  • Hélène BALU, Agence d'urbanisme de l'agglomération marseillaise – Canal de Marseille, un fil d’eau entre calanques et zone urbaine (Voir la présentation)
  • Keitaro ITO, Institut de Technologie de Kyushu (Japon) – Restauration écologique des berges dans l’Onga fishway park au Japon (Voir la présentation)
  • Rémy GENTNER, CUS - Sauvegarde du Crapaud vert (Bufo viridis) par plusieurs opérations d'ingénierie écologique et restauration de cours d’eau (Voir la présentation)

16h10 - 16h30 : Pause

16h30 - 18h15 : Séquence 3
Nature en ville et sols urbains

Longtemps considérés comme un simple support inerte du développement urbain, les sols sont pourtant une pièce essentielle de l’écosystème urbain. Sans sols vivants, la plupart des systèmes biologiques s’en trouveraient altérés, qu’il s’agisse de la qualité de la végétation en surface, du cycle de l’eau comme des grands cycles biogéochimiques ou encore du stockage du carbone. En ville, la grande majorité des sols ont été remaniés, imperméabilisés ou tassés pour les « besoins » de l’urbanisation et des travaux publics, mais pourrait-on faire autrement ? De nombreux acteurs de l’aménagement urbain s’entourent d’écologues pour mettre en œuvre des solutions alternatives inspirés de la nature : dépollution des sols par les plantes (phyto-remédiation), réouverture des sols imperméabilisés par des actions citoyennes ou des démarches municipales, allant parfois jusqu’à la reconstruction de sols via l’ingénierie écologique. Enfin, de plus en plus de citoyens mettent à profit les sols urbains pour pratiquer l’agriculture en ville.

Éclairage scientifique
Manuel BLOUIN, Maître de Conférences à l'université Paris Est Créteil, IEES-Paris (Voir la présentation)

Dialogue avec des parties prenantes de la ville    
  • Coralie BURROW, Université de Lille - UNION-Biodiv : un outil pour identifier les pratiques les plus favorables à la restauration d'une faune du sol fonctionnelle (Voir la présentation)
  • Audrey MURATET, Observatoire Départemental de la Biodiversité Urbaine du CG93 - Reconstitution de sols fertiles à partir du recyclage des déchets urbains (Voir la présentation)
  • Suzanne BROLLY, Communauté Urbaine de Strasbourg - Démarche de déminéralisation des espaces urbains sur l’agglomération de Strasbourg (Voir la présentation)
Discussion avec la salle

Séquence 7 sur 7 (7 images, 7 minutes, seul en scène)
  • Dieter ANSEEUW, VIVES University College - Observation de la diversité de vers de terre dans les espaces verts de la ville de Roeselare en Belgique (Voir la présentation)
  • Thomas BUR, SOL PAYSAGE - Valorisation environnementale des sols  grâce à un outil d’évaluation de la biodiversité des sols (Voir la présentation)
  • Laure Beaudet, Agrocampus Ouest - Projet Siterre : procédé de construction de sols urbain fertiles  à partir de matériaux Innovants (en substitut de la terre végétale) (Voir la présentation)
  • Anna BUYVOLOVA, Faculty of Soil Science, Russia - Transformation d’un écosystème urbain à Moscou : le cas du parc “Kusminki-Lyublino” (Voir la présentation)
18h15 - 18h30 : Conclusion

 

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter NatureParif

Saisie de données naturalistes

Cettia IDF
 

Ce site utilise des cookies

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur En savoir plus